Etrange naissance de l'homme

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Lun 6 Juin - 16:54

Suite :
La question la plus cruciale, posée par l’évolution du singe vers l’homme, est la suivante : quelles furent les causes qui déclenchèrent le processus de l’hominisation et pourquoi ces causes n’agirent-elles pas également sur les autres grands singes hominidés qui vivaient au même moment et sur les mêmes territoires que les ancêtres singes de l’homme ?
Toutes les races d’hominidés encore en vie aujourd’hui, les chimpanzés, les gorilles, les orangs-outans, en sont restées à peu près au même niveau de développement qu’il y a un million d’années. Elles se sont modifiées dans le cadre de l’évolution naturelle, aussi lentement que dans les 20 millions d’années qui viennent de s’écouler. Dans le dernier million d’années, le volume de leur crâne s’est accru de 5 % environ et il est probable que leur intelligence a subi la même augmentation.
Il n’y a là qu’une seule exception déclarée : voici plus d’un million d’années, une race de singes hominidés dont l’identité n’a pas encore été établie, a subi un essor vertical. Le cerveau et l’intelligence de ces singes ont grandi avec une rapidité qui reste unique et sans exemple dans toute l’histoire de la biologie. Alors que le cerveau de cette race augmenta d’environ 400 cm3 jusqu’à 1400 cm3 en moyenne, soit de 350 %, dans le dernier million d’années, son intelligence et sa mémoire se multiplièrent par cent ou même mille. Cette énorme différence entre la croissance du cerveau et l’augmentation de l’intelligence est, elle aussi, un phénomène unique dans la nature et il se trouve en contradiction avec toutes les règles d’une évolution naturelle. On considère à juste titre ce processus comme un phénomène mystérieux, et l’homme tente, bien sûr, d’expliquer ce miracle qu’il a vécu lui aussi.
Les savants eux aussi tentent de présenter à tout prix ce phénomène singulier comme une évolution naturelle et se laissent davantage diriger, ici, par la pression de l’inconscient que par une pensée consciente, exempte de préjugés. Cette tendance est souvent soutenue par les théologiens des Eglises. Ceux-ci tentent désespérément de fondre la thèse d’une évolution naturelle du singe avec les dogmes religieux, de façon à laisser subsister une volonté divine, conservant ainsi à l’homme sa position spéciale.
De plus, savants et théologiens sont soutenus dans ces efforts par ce qu’on appelle les instances officielles, et ils peuvent proclamer l’absurdité la plus énorme, sans rencontrer de contradiction, si leurs déclarations, truffées de termes compliqués, rendent un son assez scientifique et parlent en faveur de l’évolution naturelle.
C’est sous cette influence qu’est née la théorie de la formation de l’homme, aussi populaire que naïve, et en général acceptée.
Selon cette théorie, les ancêtres de l’homme étaient des singes hominidés. Ils vivaient dans la forêt, là où vivaient et vivent encore aujourd’hui leurs proches parents, les singes-hommes encore en vie. Un changement de climat transforma la forêt en steppe. Dans ce nouvel environnement, nos ancêtres étaient exposés à de nombreux dangers auxquels ils n’étaient pas préparés. Les animaux de proie guettaient dans l’herbe haute et, de plus, la nourriture quotidienne des singes était cachée par la végétation. Cette circonstance les força à se tenir sur les membres inférieurs et marcher en station verticale. Ainsi, ils distinguaient mieux leurs ennemis dans la prairie et trouvaient plus facilement leur nourriture. Ils pouvaient aussi courir plus vite quand ils étaient chassés par des animaux sauvages ou quand eux-mêmes chassaient.
Quand ils eurent appris à marcher, à se tenir sur leurs membres inférieurs, leurs mains se libérèrent. Ils avaient ainsi la possibilité de prendre des choses en main, de les examiner et les observer, et de manipuler les objets ; ils apprirent la pensée abstraite et se mirent à transformer les objets à leur idée. Ils fabriquèrent alors les premiers outils primitifs et les premières armes, s’élevant ainsi au-dessus des animaux. Devenus chasseurs, ils purent se nourrir mieux et se vêtir de peaux de bêtes. L’usage des armes et outils leur donna d’autres idées et inspirations, augmenta leur capacité intellectuelle, et ils purent fabriquer des outils de plus en plus compliqués. Avec l’accroissement de l’intelligence, leur sens du devoir augmentait. C’est ainsi que se forma lentement la famille fermée. Les exigences toujours nouvelles et accrues, créées par l’amélioration de leur mode de vie, les forcèrent à résoudre constamment de nouveaux problèmes. Ceci entraîna à nouveau un élargissement de l’intelligence et d’autres inventions.
Ce processus se serait déroulé comme une sorte de réaction en chaîne, constituant le progrès.
A cela s’ajoutèrent encore les facteurs habituels de développement, la sélection naturelle et l’adaptation aux exigences de l’environnement, qui rendirent l’homme de plus en plus intelligent, sain, moralement responsable, et meilleur.
Ce processus imaginé par les savants devait prouver qu’il pouvait naître d’un singe un homo sapiens, sain de corps et d’esprit et moralement amélioré, capable d’anéantir ses congénères avec des bombes atomiques et d’ébranler d’autres corps célestes par des fusées.
Cette théorie est un ramassis de contradictions qu’il est plus facile de réfuter que d’inventer. Il est certainement plus simple de croire que Dieu, après avoir soudain fait surgir l’univers du néant, avec tous ses êtres vivants, sur un simple commandement, dut cependant pétrir l’homme de ses propres mains parce qu’il était déjà au bout du rouleau.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Lun 6 Juin - 17:04

Oui, mais dans tous les processus d’évolution, il entre quand même une part de hasard, non ? Il y a quand même des choses qui font que deux individus d'une même sorte, placés dans un même environnement vont y réagir de façon différente, non ?
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Lun 6 Juin - 17:37

Ce qui serait bien Minouche, c'est qu'à la fin de chaque explication tu fasses une conclusion en une seule phrase. Pour toi ce n'est pas difficile puisque ce ne sera que le résumé de l'idée que tu veux faire passer.

Cela permettra à chaque lecteur de voir s'il a bien compris tes explications. Mais surtout cela permettra plus tard en les regroupant de faire une synthèse générale. Et puis enfin cela permettrait également à d'autres personnes de se joindre à nous pour participer aux débats sans avoir à lire d'un coup toutes les explications du début.

Je t'en remercie par avance.

Sinon j'avoue pour ma part que c'est un peu flou tout ça. Donc l'homme viendrait d'un primate un très vieux ancêtre commun aux singes et aux hommes.
Ensuite je comprends que l'homme a toujours été un bipède.
Que les mains se sont transformés au cours des siècles.
Nous en sommes là. C'est bien cela ?


avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par strawberry le Lun 6 Juin - 19:47

Oui, la cuisson des aliments, il doit y avoir quelque chose là-dessous.

Et puis, l'hominidé était un fier marcheur, ça il n'y a pas de doute.

Important, le pied, très important pour le cerveau.

avatar
strawberry

Messages : 100
Date d'inscription : 07/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Lun 6 Juin - 19:50

Cassylde, Minouche n'exprime pas ses idées, elle nous donne des extraits du bouquin, c'est dejà pas mal, on ne va pas en plus lui demander de le resumer. Wink
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par strawberry le Lun 6 Juin - 20:29

Sur la cuisson :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
strawberry

Messages : 100
Date d'inscription : 07/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par strawberry le Lun 6 Juin - 20:37

Sur la marche et le cerveau, je vous recommande cette émission :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pascal Picq est un paléontologue passionnant.

J'ai bien peur qu'il contredirait la théorie que nous propose minouche en quelques arguments.
avatar
strawberry

Messages : 100
Date d'inscription : 07/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Lun 6 Juin - 21:08

Nem a écrit:Cassylde, Minouche n'exprime pas ses idées, elle nous donne des extraits du bouquin, c'est dejà pas mal, on ne va pas en plus lui demander de le resumer. Wink

Oui, c'est exact. Minouche exprime des extraits du bouquin.
Mais résumer en une phrase ces extraits ce serait mieux car on n'a pas tous la même compréhension.
Mais sinon tu as parfaitement raison c'est déjà très gentil de la part de Minouche de faire ce qu'elle fait. Et je l'en remercie encore.
avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Lun 6 Juin - 21:11

Merci Strawberry pour tes réponses et tes liens que j'ouvrirai plus tard.

Tu sais tout le monde se contredit chez les scientifiques et les paléontologues. Donc on part sur l'idée du bouquin de Minouche et on regarde ailleurs. D'où les débats.
Mais le problème c'est qu'il faut tenir un fiche car on va finir par s'y perdre. Là je parle pour moi.
avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Mer 8 Juin - 16:46

Je tiens surtout à être honnête.
Bien que je me débrouille bien pour résumer des textes, on pourrait me reprocher d'avoir omis des détails, qui ont toute leur importance.
J'ai mis cet extrait pour prouver que les explications des scientifiques ne sont pas très solides, et de simples constatations suffisent à les invalider.
L'homme, disent-ils, descend du chimpanzé, et aurait évolué en adoptant la position debout.
Comme je l'ai dit, cet animal, bien que plus petit, est 3 fois plus fort qu'un homme (le gorille, 10 fois).
Normal, ses muscles sont bien plus denses. C'est aussi le cas des autres animaux.
Quelle est cette évolution qui fait perdre aux muscles leur densité, rendant les individus de moins en moins forts ???
Du tout, on comprend pourquoi les vieillards ont les muscles qui fondent, problème que n'ont pas les animaux. Et jusqu'au dernier jour, ces derniers gardent un corps ferme, sans avoir besoin de faire de la musculation.
Il n'y a qu'à penser à tous ces jeunes hommes qui, au sortir de l'adolescence, se précipitent dans les salles de musculation pour se forger un corps athlétique, car ils ne se trouvent, avec raison, pas assez musclés...
Car il faut bien le dire, un homme qui ne fait pas de sport n'a pas les muscles bien développés... alors qu'il suffit aux animaux de vaquer à leurs occupations quotidiennes pour que leur musculature se développe.
Il y a là une anomalie, que se refusent à admettre les scientifiques (orgueil oblige).
Et quand bien même certains animaux, pour résister au froid, ou en prévision d'une hibernation, se constituent des réserves importantes de graisse, ils conservent néanmoins un corps ferme.
A comparer avec les humains...
Mais il y a aussi les os. Ceux des humains sont moins denses que ceux des animaux.
On comprend alors pourquoi, à partir d'un certain âge, les humains souffrent d'ostéoporose.
Encore une fois, les animaux sont épargnés. J'ai eu un chien, croisé avec un labrador, et qui est mort de vieillesse. Dans les derniers mois de sa vie, il était pris de crises épileptiques, et perdait l'équilibre. Conséquence, il tombait souvent, et une fois même, en montant les marches.
En dépit de ces chutes assez fréquentes, pas une seule fois, il ne s'est cassé une patte !
A comparer avec les humains...
J'ai travaillé à l'hôpital en tant que brancardière. Les personnes âgées étaient largement majoritaires dans le secteur orthopédique. En les voyant dans cet état, je pensais qu'elles avaient été renversées par une voiture... Mais non, elles étaient juste tombées chez elles, de leur hauteur (elles n'étaient pas sur une chaise).
Ne parlons pas de la dentition des humains, à côté de celle des animaux qui, eux, n'ont nul besoin d'aller chez le dentiste. Et si leurs dents s'usent, elles tombent, pour être remplacées !
Pas besoin de dentier... et leurs dents sont autrement plus puissantes... Il y a quelques années, un chimpanzé a failli tuer sa maîtresse : il l'avait mordue au visage, lui infligeant de sévères blessures. Si nous avions de telles dents, nous nous passerions de couteaux.
On est bien obligé de constater que plus nos ancêtres développaient une intelligence intellectuelle, et plus ils dégénéraient physiquement, sur tous les plans.
Au fond, c'est peut-être cela, l'évolution naturelle brandie par les "savants".
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Mer 8 Juin - 16:51

Suite :
Et quel rapport y aurait-il entre les mains libérées et l’augmentation de l’intelligence ?
[...]
Malgré ces mains entièrement libres et habiles, aucune race de singes n’a été poussée, pendant les vingt millions d’années qui viennent de s’écouler, à fabriquer l’outil le plus primitif. Si le fait d’avoir les mains libres est un facteur d’intelligence et permet de fabriquer des outils, pourquoi cette possibilité a-t-elle sommeillé pendant vingt millions d’années, chez toutes les races de singes ? Et pourquoi sommeille-t-elle encore aujourd’hui chez les grands singes actuels alors qu’ils ont tous les mains libres ?
Pourquoi l’effet des mains libres ne s’est-il fait sentir qu’il y a un million d’années et chez une seule race, celle qui donna plus tard l’homme ? Pourquoi pas chez les autres grands singes qui avaient, il y a un million d’années, un cerveau aussi grand que les ancêtres de l’homme ?
Pourquoi n’ont-ils pas au moins imité ce qu’ils voyaient chez leurs cousins ?
Serait-ce que les mains libres à elles seules ne suffisent pas pour acquérir des aptitudes mentales particulières, mais que la position debout est nécessaire ?
En fait, il n’en est rien. Quand un singe ou un homme doit accomplir un processus mental qui demande de la concentration, il tente le plus possible de le faire en position assise, car la concentration est sensiblement plus facile que s’il marche ou se tient debout.
Ces deux attitudes demandent en effet de l’énergie qui diminue la provision énergétique du corps et aussi du cerveau, ce qui gêne l’acte de penser.
La plupart des idées de l’homme, surtout celles qui ont une grande portée, sont nées en position assise ou couchée.
Les gibbons font partie également des singes hominidés. Ils se tiennent souvent assis et lorsqu’ils marchent, ils sont dressés, et leurs mains sont entièrement libres. Cependant, leurs facultés intellectuelles n’ont pas davantage évolué que celles des gorilles qui doivent s’appuyer en marchant sur leurs mains retournées. Bien au contraire. Parmi les singes hominidés, ils étaient et sont encore au niveau d’intelligence le plus bas.
Ceci montre que les mains libres et la marche debout et même les deux facteurs réunis ne suscitent pas une augmentation de l’intelligence. Cette affirmation est entièrement gratuite.
Que disent les « savants » sur la chasse et le régime carnivore ? Tous les singes hominidés étaient et sont encore essentiellement végétariens ; un très petit nombre de races de singes – la plupart, non hominidés – mangent à l’occasion des vers, des souris et d’autres petits animaux. Les ancêtres de l’homme étaient également des végétariens de ce genre et ne devinrent carnivores que pendant le processus d’hominisation. Ce changement s’est opéré il y a environ un million d’années, et quasiment du jour au lendemain, sans longue période de transition.
La science voit là une évolution naturelle, et le fait de manger de la viande serait un signe d’accroissement de l’intelligence et même un progrès, car la viande assurerait à l’homme une nourriture « plus facile » et « meilleure ».
Les loups et chats sauvages, qui étaient des carnivores, plusieurs millions d’années auparavant, seront sensibles au compliment.
En quoi le demi-homme, ou demi-singe végétarien put-il mieux se nourrir en passant au régime carnivore ? N’était-il donc pas suffisamment nourri auparavant ? Il faut en conclure alors que tous les autres singes ne l’étaient pas et ne le sont pas encore aujourd’hui, puisqu’ils sont restés végétariens. Pourquoi n’ont-ils pas depuis longtemps disparu ? Pourquoi sont-ils cent fois plus sains que n’importe quelle race humaine, sauf s’ils vivent au zoo ? Serait-ce que tous les animaux végétariens se nourrissent mal, uniquement parce qu’ils ne sont pas assez intelligents pour devenir carnivores ? Une intelligence supérieure implique-t-elle forcément un régime carnivore ? Et à quel degré d’intelligence doivent-ils parvenir à cet effet dans le cadre d’une évolution naturelle ? A quel moment les vaches pourront-elles mordre et à quel moment les éléphants mangeront-ils de la viande ?
On peut se demander aussi pourquoi le régime carnivore a brusquement permis à l’ancêtre de l’homme de se nourrir plus facilement. Depuis quand est-il plus facile de tuer une gazelle ou un bison que d’arracher un fruit d’un arbre ?
Il est cependant établi que toutes les races animales végétariennes ont toujours pu résoudre leurs problèmes de nutrition sans être obligées de se transformer en animaux de proie.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Mer 8 Juin - 17:04

Ca tient remarquablement la route. Merci Minouche Wink
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par aymy le Mer 8 Juin - 19:28

Minouche a écrit:

Quelle est cette évolution qui fait perdre aux muscles leur densité, rendant les individus de moins en moins forts ???
Du tout, on comprend pourquoi les vieillards ont les muscles qui fondent, problème que n'ont pas les animaux. Et jusqu'au dernier jour, ces derniers gardent un corps ferme, sans avoir besoin de faire de la musculation.
Il n'y a qu'à penser à tous ces jeunes hommes qui, au sortir de l'adolescence, se précipitent dans les salles de musculation pour se forger un corps athlétique, car ils ne se trouvent, avec raison, pas assez musclés...
Car il faut bien le dire, un homme qui ne fait pas de sport n'a pas les muscles bien développés... alors qu'il suffit aux animaux de vaquer à leurs occupations quotidiennes pour que leur musculature se développe.
Il y a là une anomalie, que se refusent à admettre les scientifiques (orgueil oblige).

C'est compliqué de comparer la musculature de l'homme a celui de l'animal. Un animal se déplace, bouge, pour manger; dans notre quotidien, les hommes sédentaires, c'est a dire toutes les populations modernes ne développent pas naturellement leur corps dans leur quotidien. Il n'y a qu'a comparer les corps de n'importe quelle petite ville avec ceux d'une population qui vit dans la nature.
La vie sauvage ou moderne influe forcément sur les corps.
avatar
aymy

Messages : 600
Date d'inscription : 30/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par strawberry le Mer 8 Juin - 20:56

Minouche a écrit:[b]
Et quel rapport y aurait-il entre les mains libérées et l’augmentation de l’intelligence ?
[...]


Ceci montre que les mains libres et la marche debout et même les deux facteurs réunis ne suscitent pas une augmentation de l’intelligence. Cette affirmation est entièrement gratuite.


Alors que la zone clé de la mémoire dans le cerveau a tendance à rétrécir après un certain âge, il serait possible de la faire « grossir » et de maintenir ses capacités de mémoire. Des neurologues de l’Université de Pittsburgh ont réuni 120 volontaires âgés de 55 à 80 ans et les ont séparés en deux groupes : les uns devaient faire une promenade de dix minutes à pied, trois fois par semaine, et augmenter la durée de cinq minutes chaque semaine jusqu’à atteindre 40 minutes.

À titre de comparaison, les autres devaient se prêter, trois fois par semaine, à des séances d’étirements. Il est apparu que les personnes marchant 40 minutes trois fois par semaine (contrairement à l’autre groupe) avaient un hippocampe plus gros, un an après. L’hippocampe est une aire essentielle de la mémoire. Normalement, son volume diminue de 1,4 pour cent par an : or c’est une augmentation de 2 pour cent qui a été obtenue. La clé consiste à pratiquer marche, natation ou vélo. Les neurologues ont montré que ce type d’exercice améliore l’irrigation sanguine de cette zone cruciale pour la mémoire, et favorise la libération d’un facteur neuronal, le bdnf. Cette molécule favorise la production de nouveaux neurones par l’hippocampe, ce qui prémunit contre le déclin de la mémoire. D’ailleurs, tout en améliorant leurs performances dans des tests de mémoire, ils ont aussi augmenté leur capacité respiratoire. Tout est lié : taille de l’hippocampe, mémoire et capacités respiratoires. Un esprit sain dans un corps sain : l’adage des Anciens est plus que jamais d’actualité.
avatar
strawberry

Messages : 100
Date d'inscription : 07/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par strawberry le Mer 8 Juin - 21:04

À un moment, je veux bien qu'on ait raison seul contre la totalité du monde scientifique, mais l'auteur dont tu parles, minouche, c'est ça :

Oscar Kiss Maerth

Oscar Kiss Maerth (né en 1914 et mort en 1990) est un auteur pseudo-scientifique né en Hongrie1.

Durant sa vie, il effectua de nombreux voyages en Asie, en Amérique du Sud ainsi qu’en Australie avant de s’installer, avec sa femme et ses trois enfants, en Italie sur les bords du lac de Côme. Il s’attela à la restauration de la Villa Passalacqua.
Théories

Il a écrit un célèbre ouvrage pseudo-scientifique intitulé « L’étrange naissance de l’homme », publié en 1971. Il le rédigea alors qu’il se trouvait dans le monastère chinois de Tsin San.

Dans son travail, il nie farouchement les thèses créationnistes et évolutionnistes de l’homme. Pour lui, l’homme serait le descendant d’un singe né de l’accouplement improbable d’une espèce africaine et d’une autre asiatique. Cet être hybride fut rejeté tant par la branche paternelle que maternelle. Esseulé, il essayait en vain de trouver une femelle avec laquelle il pourrait s’accoupler. Il en trouva finalement une qu’il prit de force à une horde ennemie. Ces derniers mécontents de voir cet intrus décidèrent de l’attaquer. Pour survivre, l’être hybride tua un de ses singes, et affamé il consomma son cerveau. Il constata que ce mets augmentait considérablement ses pulsions sexuelles. Comme une drogue, il y prit donc rapidement goût. Les singes devenant cannibales et étant toujours rejetés par les deux branches originelles ils s’entretuèrent ainsi toujours plus pour se reproduire tout en accroîssant sans cesse leurs désirs.A la longue ils constatèrent que la consommation de cerveau augmentait leur capacité de compréhension du monde,l'intelligence était comestible ! Néanmoins, cette nouvelle alimentation, artificielle pour une espèce herbivore, entraina de profonds bouleversements hormonaux. Le temps passant, cet animal assoiffé de sangs perdit ses poils, se mit à marcher sur ces deux jambes, et se reproduisait à outrance.

Selon les connaissances scientifiques dont il disposait à l'époque Oscar Kiss Maerth établit l'hypothèse que ce processus de cannibalisation aurait débuté il y a environ 6 à 8 millions d’années pour se terminer vers 40 000 ans av. J.-C. À cette époque-là, l’homme aurait pris conscience qu’à force de s’entre-dévorer, son espèce risquait de disparaître. Il instaura donc des lois pour enrayer définitivement ce phénomène.

Cette augmentation considérable et anormale du cerveau aurait entraîné, chez l’homme, des désordres psychologiques irréversibles.

Maerth appui ses thèses grâce à ses rencontres avec des êtres cannibales dans des tribus reculées qu’il interrogea longuement. Un jour, il remarqua, alors qu’il mangeait du cerveau de singe, dans un restaurant en Asie du Sud, que l’absorption de cet aliment lui provoquait des sensations bien étranges2.
avatar
strawberry

Messages : 100
Date d'inscription : 07/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Jeu 9 Juin - 7:21

Alors au départ nous devions être portés ou programmés à manger de la viande. Comme nous étions programmés pour être bipèdes.
Il aura peut-être fallu que les hommes ou les grands singes (nos ancêtres) soient assez nombreux pour pouvoir tuer des mammouths et autres. Car au temps de la préhistoires les animaux étaient gigantesques et nos ancêtres n'avaient pas de fusils et autres.
En mangeant de la viande on s'est fortifiés. On est devenu plus vifs, plus combatifs.
Avec les fruits et les racines l'homme a pu prospérer.
(tout cela relève de ma théorie personnelle fondée sur rien).
avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Jeu 9 Juin - 10:13

Mouais...ça donne à réfléchir tout ça.
Si certaines choses tiennent la route, d'autres pas, car on ne peut pas mettre la totalité de l'humanité dans la même case, il y a des races différentes avec des caractéristiques différentes. On peut être naturellement musclé ( si, si, y en a un chez moi ) et passer sa vie devant un ordi au lieu de faire du sport, donc c'est possible.
Peut être aussi que l'intelligence se développe avec le savoir, après tout plus on fait travailler ses méninges, plus on a l'esprit vif, plus on augmente ses capacités de réflexion et de raisonnement. Pourquoi ça ne devrait être du qu'à l'environnement ou à l’hérédité ?
L'environnement a joué un rôle aussi, par exemple, les populations vivant dans un environnement climatique chaud ont une pigmentation qui permet à leur peau de résister à la chaleur et au soleil, alors que les populations vivant dans les régions froides et peu ensoleillées ont évolué avec la peau et les yeux clairs. Donc notre environnement a joué un rôle dans notre évolution, et a certainement engendré d'autres caractéristiques nécessaires à la survie. C'est sans doute du aussi au fait que nos premiers ancêtres se sont déplacé contrairement aux autres primates, ce qui a contribué à créer les mutations physiques, peau, cheveux, poils, yeux, adaptées au cadre de vie. Du même coup on peut penser que la population animale étant différente selon les endroits, ils se sont nourris différemment, ce qui a pu engendrer d'autres mutations. En s'adaptant ils ont du trouver des moyens de se réchauffer autrement qu'en se collant les uns aux autres, ils ont appris à faire cuire leur nourriture pour la rendre, du moins pour certains aliments, plus adaptée à la digestion humaine, etc...etc...
Peut être aussi que notre évolution, différente de celle des primates n'est due qu'à certains concours de circonstances extérieures, impossibles à évaluer plusieurs millions d'années après, et au hasard.
Cette histoire, manger de la cervelle pour être intelligent, trouve bien sa source dans quelque chose qui remonte fort loin sans doute, car comme je l'ai dit plus haut, autrefois on donnait de la cervelle d'agneau aux enfants parce qu'on pensait que ça rendait intelligent. Il n'y a pas de fumée sans feu.
Après tout, ça n'est pas plus stupide que de donner de la viande rouge crue aux gens anémiés, et on fabrique bien des produits de beauté avec du placenta...C'est pas ragoûtant non plus, mais ça prend bien son origine quelque part.
Je suppose aussi qu'ils utilisaient chaque parcelle du mammouth qu'ils chassaient et tuaient, consommant tout ce qui était consommable, et récupérant les os pour en faire des outils et des armes de chasse et la peau pour se protéger du froid.
ce que je veux dire c'est que le premier qui s'est aperçu qu'avec la peau d'un mammouth sur le dos on avait moins froid, qu'en consommant sa viande on était plus fort et qu'avec les os on pouvait fabriquer divers outils rudimentaires a jeté dans le groupe des bases de réflexion qui ont pu contribuer au fil du temps, à développer l'intelligence.
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Jeu 9 Juin - 14:31

Cette augmentation considérable et anormale du cerveau aurait entraîné, chez l’homme, des désordres psychologiques irréversibles.
C'est exact.
D'ailleurs, il y a des maladies neurologiques qui affectent seulement les humains, et pas les animaux.
Et ce n'est pas moi qui le dis, mais... les neurologues.
Et il faut bien reconnaître que des maladies mentales telles que la schizophrénie, l'autisme, le retard mental (certaines personnes atteintes sont dépendantes toute leur vie), etc... n'affectent pas les animaux.
Après, comme je l'ai dit ailleurs, je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'a écrit cet auteur, j'y reviendrai plus loin.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Jeu 9 Juin - 14:49

Nem a écrit:Si certaines choses tiennent la route, d'autres pas, car on ne peut pas mettre la totalité de l'humanité dans la même case, il y a des races différentes avec des caractéristiques différentes. On peut être naturellement musclé ( si, si, y en a un chez moi ) et passer sa vie devant un ordi au lieu de faire du sport, donc c'est possible.
Bien sûr que c'est possible, et c'est ce que l'auteur appelle régression atavique. Car de temps en temps, certaines caractéristiques de nos ancêtres refont surface, et des personnes sont soit musclées naturellement, ou très velues, ou elles sont prognathes, etc...
Comme beaucoup de personnes âgées qui, après 80 ans, n'ont plus le creux sous la lèvre inférieure, et font irrémédiablement penser au singe... J'en ai vu pas mal à qui cela est arrivé.
Certains diront que c'est la vieillesse, mais un vieux cheval continue de ressembler à ce qu'il est, cad à un cheval, pareil pour les chiens, etc... Ce sont en fait nos véritables origines qui se révèlent.
Car même si nous sommes de grands primates dégénérés, malgré tout, c'est inscrit dans nos gênes...
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Jeu 9 Juin - 15:33

Suite :
Si les savants n’avaient pas toujours recherché ce qui concorde chez les hommes et les singes, mais s’étaient plutôt attachés aux différences les plus frappantes, ils seraient vraisemblablement allés plus loin. Au lieu de cela, ils se sont toujours réjouis de découvrir ce que l’homme a en commun avec le singe ou l’inverse.
Les différences physiques et intellectuelles les plus révélatrices sont celles-ci : les singes hominidés possèdent une fourrure de poils que l’homme a perdue pendant le processus de l’hominisation. Il a donc été forcé de la remplacer par un vêtement artificiel, sans lequel il aurait péri.
=> J'ouvre ici une parenthèse : qu'on ne dise pas que c'est à cause du climat, car les animaux vivant dans les pays chauds ont un pelage.
Suite :
Le sexe féminin des mammifères, y compris des singes hominidés, possède un dispositif fonctionnel indiquant la période de fécondité. Pendant cette période, l’organe sexuel féminin se décolore et grossit, en sécrétant un liquide odorant. Le mâle ne s’unit avec la femelle que lorsqu’il est excité par ces signaux. Les ancêtres femelles de l’homme possédaient aussi ces signaux sexuels. Ils se perdirent justement pendant le processus de l’hominisation. Le mâle et la femelle humains peuvent être excités sexuellement et s’unir même quand ces signaux de la femelle sont absents, ce qui était exclu auparavant.
=> Nouvelle parenthèse : Si les femmes ne manifestent plus ces signaux, c'est parce qu'elles sont fécondes toute l'année, et tous les jours du mois. Et qu'on ne me parle pas de cette fameuse courbe de l'ovulation, à partir du 12e jour, ou que sais-je. Ce sont là des sottises ! Mis à part quelques femmes (très minoritaires) qui ne sont fécondes que quelques jours par mois, les autres femmes peuvent tomber enceintes n'importe quel jour. Et je suis sûre de ce que je dis, car, en ayant parlé avec ma doctoresse (j'avais compris comment cela fonctionnait), elle m'a dit : "Oui, tu as raison, c'est comme ça que ça marche."
Suite :
Les singes hominidés étaient et sont encore assez intelligents pour accomplir toutes les tâches nécessaires à l’existence. Même les ancêtres singes de l’homme possédaient une intelligence suffisante à cet effet. Leur intelligence s’est cependant accrue dans des proportions énormes, pendant le dernier million d’années, bien que la nature n’ait pas placé les ancêtres des hommes, ni les autres races de singes, devant de nouvelles tâches. L’extraordinaire accroissement de l’intelligence qui s’est produit chez cette espèce était donc sans motif, contraire à la nature et nullement nécessaire pour la poursuite d’une vie saine. Ce fut au contraire une cause de discordance entre les besoins et les aspirations d’ordre physique et intellectuel. L’homme en perdit l’équilibre naturel entre le corps et l’esprit. Ce n’est nullement un pas vers la perfection ni vers le bonheur et par conséquent cela ne peut pas être en accord avec l’ordre cosmique.
=> Nouvelle parenthèse : Les scientifiques honnêtes le reconnaissent, nos ancêtres ont développé une intelligence intellectuelle, alors qu'ils n'en avaient nul besoin. Il suffit d'observer les animaux, qui se débrouillent très bien, tout en se passant de réflexions philosophiques, ou d'équations mathématiques... Ils affichent une sérénité qui fait défaut aux humains, d'où les déprimes, voire dépressions pour certains.
Suite :
Personne ne conteste que les ancêtres de l’homme étaient pourvus d’un pelage. Avant la naissance, tout embryon humain est recouvert de poils qu’il perd soit avant la naissance soit peu après. Ce qui reste, c’est un système pileux mince et dégénéré qui ne peut remplir les fonctions d’un véritable pelage. Il arrive exceptionnellement que des humains soient pourvus d’une fourrure de poils épaisse et vigoureuse qui couvre partiellement ou totalement le corps et ne disparaît pas. Une réapparition des signes caractéristiques des ancêtres, disparus pendant le processus d’évolution, est appelée régression ou atavisme. Dans ce cas, la régression atavique est la preuve la plus certaine que les ancêtres des hommes étaient des animaux poilus.
=> Nouvelle parenthèse : Là aussi, nous devons faire la comparaison avec les animaux, et il nous faut admettre que la pilosité chez les humains n'obéit à aucun logique. Ils n'ont pas de pelage (seulement quelques poils) là où ils en ont le plus besoin, obligés par conséquent de porter des vêtements pour les protéger des intempéries, par contre ils arborent une pilosité abondante aux aisselles et aux parties génitales, alors que nous n'avons jamais froid à ces endroits-là... scratch Et cela ne nous est d'aucune utilité !
L'auteur dit que c'est pour prévenir les irritations, mais je ne le crois pas, puisque les enfants en sont dépourvus, et n'ont pas de problèmes. D'ailleurs les parties génitales des animaux sont glabres, et aux "aisselles", ils n'ont que du duvet, sans que cela leur provoque des irritations.
Cela résulte tout simplement d'un déséquilibre hormonal, d'autant que les poils du crâne n'arrêtent pas de pousser, au lieu de s'en tenir à une longueur idéale, nous forçant à les attacher, ou les couper, pour ne pas être gênés. Là aussi, il suffit de comparer avec les animaux, qui n'ont pas ce souci.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par strawberry le Jeu 9 Juin - 16:37

La pilosité, ça n'a pas à voir avec les hormones ?

Un dérèglement hormonal peut provoquer l'hirsutisme.

Je pense que les cheveux poussent parce qu'ils protègent le crâne du soleil et du froid. Si on met des chapeaux jour et nuit pendant des millions d'années, ils finiront peut-être par tomber ?

La preuve, c'est que les cils, qui sont indispensables pour retenir la sueur, n'ont pas disparu, eux.

La pilosité qu'il nous reste a probablement à voir avec la sexualité. (hormones, odeur, attirance, etc...)

Effectivement, le reste, bras, jambes, ce sont des vestiges.


Dernière édition par strawberry le Jeu 9 Juin - 17:00, édité 1 fois
avatar
strawberry

Messages : 100
Date d'inscription : 07/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Jeu 9 Juin - 16:58

Les poils du nez retiennent les sécrétions ou la morve si vous voulez, les cils la sueur et les poussières irritantes, les poils des aisselles, beurk, canalisent la sueur et ceux d'ailleurs, j'admets ne pas savoir à quoi ils servent. Lol. Je peux vous dire que sans les poils du nez et les cils on est franchement enquiquine. Sans les tifs aussi, outre le côté esthétique, on se gèle, et on se sent vulnérable. Si, si. Ce qui tendrait à expliquer pourquoi certaines peuplades considèrent que la force un guerrier réside dans sa chevelure, tel le Samson de la bible. Derrière chaque mythe se cache une réalité et ce rapport entre la pilosité et la force remonte à la nuit des temps.
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par aymy le Jeu 9 Juin - 19:20

Bah je dois bien avouer que tout cela ne tient pas trop la route à mon sens.
A la limite, il aurait développé un théorie qui nous donnait comme ancêtre le cochon, bon, pourquoi pas (il a le génome le plus proche des humains et vous le savez sans doute, est beaucoup utilisé pour nos petites recherches diverses), mais là, franchement, ça tient pas la route.
avatar
aymy

Messages : 600
Date d'inscription : 30/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par strawberry le Jeu 9 Juin - 20:04

Nem a écrit:et ceux d'ailleurs, j'admets ne pas savoir à quoi ils servent. Lol.

Dans les années 70, ils servaient à rendre dingues les jeunes excités innocents que nous étions. pig

Il est vrai qu'ils ne servent plus du tout aux générations actuelles Laughing Embarassed
avatar
strawberry

Messages : 100
Date d'inscription : 07/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Jeu 9 Juin - 20:44

aymy a écrit:Bah je dois bien avouer que tout cela ne tient pas trop la route à mon sens.
A la limite, il aurait développé un théorie qui nous donnait comme ancêtre le cochon, bon, pourquoi pas (il a le génome le plus proche des humains et vous le savez sans doute, est beaucoup utilisé pour nos petites recherches diverses), mais là, franchement, ça tient pas la route.


Alors là Aymy tu as mis le doigt sur peut-être une vérité.
Il a existé un homme qui avait une queue de cochon. C'est un cas réel.
Comment un humain peut se retrouver avec une queue de cochon si cela n'est pas inscrit dans le code génétique ?
Ses parents devaient avoir ce gène. Et c'est par ce malheureux hasard que cette personne a eu une queue de cochon.

La création est vraiment un mystère.

@ Minouche : je lirai dans la journée ce que tu as écrit pour être bien concentrée.
Bonne soirée à tous.
avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum