Etrange naissance de l'homme

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Arwen le Lun 13 Juin - 15:11

Je prends en cours après avoir lu, il ne faut pas oublier que le régime alimentaire des premiers hommes était un régime composé à presque 80% de végétaux, la viande est entrée petit à petit dans leur régime mais les végétaux représentaient 3/4 de leur consommation quotidienne pour subsister du moins au tout début, et plus de la moitié par la suite....Pour ce qui est de la viande en elle même, il y avait la viande provenant de la chasse dont les abats mais là encore les abats étaient privilégiés pour leur côté "nutritif"....comme quand nos mamans voulaient nous faire manger du foie quand nous étions enfant car c'est bourré de fer et de vitamines......le cerveau de l'homme préhistorique était certes plus gros car sa boite crânienne l'était tout autant mais il n'était pas doté de l'intelligence de l'homme moderne, ils étaient primitifs et agissaient surtout avec leur instinct de survit.....C'est pour cela que selon moi il ne faut pas confondre l'homme préhistorique et l'homme moderne, celui qui vit en tribu au fin fond de l'Amazonie....ça n'a rien a voir, l'homme moderne même s'il vit en tribu  est quand même dit "évolué"....en parlant justement de croyance ancestrale ils sont souvent attachés à leurs racines, à leurs rituels qui ont été transmis de générations en générations.....manger de la cervelle car selon eux elle leur confère de la force et de l'intelligence ne m'étonne pas, c'est dans leur "tradition", une tradition qui est sans doute née de croyances mais qui reste fortement ancrée dans le présent qui font parti de leur "identité"...mais je doute que ces croyances datent de l'homme de Neandertal ça c'est sur........après c'est mon opinion personnelle et elle n'engage que moi......


Dernière édition par Arwen le Lun 13 Juin - 15:15, édité 1 fois
avatar
Arwen
Admin
Admin

Messages : 4515
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Invité le Lun 13 Juin - 15:15

J'aime beaucoup les extraits de texte de Minouche, sauf la dernière partie concernant l'appétit immodéré des ancêtres hominidés de l'homme pour les cerveaux tel de vrais fans d'Hannibal (j'ai adoré la série !). C'est d'ailleurs en observant les études sur les conséquences dégénératives du cerveau chez des peuplades de tradition anthropophage qu'on a pu discerner des pistes afin de trouver un remède à la maladie d'Alzheimer. Le problème incontournable de ce type de nourriture est l'accumulation de la molécule prion dans le cerveau dû fait de la contamination des organes, ainsi le cerveau se ramollie dangereusement au point de créer des spasmes nerveux tel que des tremblements, exactement comme la maladie de Creutzfeldt-Jakob ou la tremblante du mouton. Je pense que l'auteur des textes de Minouche le sait parfaitement et veut donc amener la réflexion de ces idées par des contre-exemples.

J'y crois plus deux minutes à la théorie de l'évolution Darwinienne, elle ne tient plus du tout la route et les textes de Minouche l'expliquent parfaitement, notamment avec la controverse de "l'Homme Nu". D'autant plus et là beaucoup de spécialise se pose la question comment l'homme, une créature aussi fragile a pu survivre durant l'ère des mammifère géant, des crocodiles, des requins, des félins ou autres prédateurs 5 fois plus gros et efficace que touts ce que nous avons là actuellement. Un homme naturellement nu ne pouvait en aucune manière concurrencer ces monstres sur le terrain de la chasse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Lun 13 Juin - 15:17

strawberry a écrit:Donc, selon cette théorie, les tribus d'afrique ou d'amazonie (voire d'ailleurs) qui sont restées cannibale jusqu'à très récemment devraient être des humains suprêmement évolués, ou en tout cas, si on les mettait dans un milieu stimulant, bien supérieurs potentiellement à Einstein ?
Pas du tout !
Attends la suite, au lieu de faire des déductions hâtives.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Lun 13 Juin - 15:23

Nem a écrit:Je doute fort qu'ils aient su ce qu'était l'intelligence, et qu'ils aient pensé que leurs ennemis, pas si nombreux, hormis les prédateurs animaux, pouvaient être plus intelligents qu'eux.
Et encore moins que le cerveau ait été le siège de la pensée et de l'intelligence en tant qu'organe. Je me demande comment ils auraient su ce genre de chose. Nous ne parlons pas d'hommes modernes, instruits et éduqués. Ils n'avaient sans doute qu'une conscience rudimentaire de leur corps, soumise à leurs ressentis de base, chaud, froid, douleur ou plaisir.
Tu soulèves là une question importante, que je me suis aussi posée, et à laquelle l'anthropologue a apporté une réponse maladroite, et inexacte, selon moi.
Mais, comme je l'ai dit, nous aborderons tous ces points problématiques au fur et à mesure.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Lun 13 Juin - 15:53

The cake is a lie a écrit:
Le problème incontournable de ce type de nourriture est l'accumulation de la molécule prion dans le cerveau du fait de la contamination des organes, ainsi le cerveau se ramollie dangereusement au point de créer des spasmes nerveux tel que des tremblements, exactement comme la maladie de Creutzfeldt-Jakob ou la tremblante du mouton. Je pense que l'auteur des textes de Minouche le sait parfaitement et veut donc amener la réflexion de ces idées par des contre-exemples.  

Voici ce qu'écrit Bernard Debré, professeur de médecine, chef du service d'urologie à l'hôpital Cochin, député de Paris, ancien ministre, dans Ethique ou le choix de l'homme* :
J’ai écrit un livre intitulé La revanche du serpent. En Nouvelle-Guinée, il existait une ethnie anthropophage, appelée Fore, au sein de laquelle les femmes mangeaient le cerveau des morts et les hommes les muscles. Les femmes développaient une maladie appelée le courroux. Il s’agit en réalité de la maladie de Kreuzfeldt-Jacob. Lorsque l’anthropophagie a été interdite, cette maladie a quasiment disparu, l’anthropophagie n’ayant pas été totalement éliminée.  
Le procès de France Hypophyse constitue un deuxième aspect du même phénomène. L’association France Hypophyse prélevait des hypophyses sur les personnes décédées pour en extraire des hormones de croissance qui étaient ensuite administrées aux enfants trop petits pour les aider à grandir. Malheureusement, certains ont développé la maladie de Kreuzfeldt-Jacob.
En 1847, Victor Hugo raconte également qu’en Angleterre sont arrivés des millions de boisseaux d’ossements humains provenant de champs de batailles napoléoniennes. Ces ossements ont été transportés à Duncaster, réduits en poudre et ont servi de nourriture pour les vaches. C’est là que sont apparues les premières vaches folles atteintes de la maladie de Kreuzfeldt-Jacob. Il devait en effet y avoir quelques hypophyses parmi les ossements. De nos jours, la vache folle est une vache nourrie de farines animales, issues d’abats parmi lesquelles se trouvent le cerveau, l’hypophyse ou les ossements.  
Deux cents ans auparavant, l’hypophyse était appelée la petite pomme. Le titre de mon livre fait ainsi référence à Adam et Eve. Nous sommes en effet face à un problème théorique : la maladie de Kreuzfeldt-Jacob signifie-t-elle que les hommes ne doivent pas se manger les uns les autres ou qu’ils ne peuvent avoir accès au savoir, l’hypophyse étant la glande qui régit toutes les hormones ? Le savoir présente toujours une double facette : la connaissance et la mort. Voilà pourquoi j’ai appelé ce livre La revanche du serpent.

Bernard Debré a-t-il le livre d'Oscar Kiss Maerth ?
C'est probable.
*Ceux qui sont intéressés par ses propos peuvent lire le fichier PDF sur Internet. Ce sont les deux derniers paragraphes de la page 4 et les deux premiers de la page 5 (8 p en tout).
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Lun 13 Juin - 16:09

Suite :
L’apport constant de substances cervicales bouleversa la répartition des hormones et d’autres sécrétions. Un nouveau système de répartition dut se former. Ce fut la cause des troubles carentiels physiques comme la perte des poils et des signaux de fécondité chez la femelle. Le résultat est une créature malade physiquement et intellectuellement, qui vit en contradiction avec elle-même et avec la nature et qui ne se connaît ni ne se comprend.
Cet homo sapiens s’efforce par tous les moyens et théories possibles d’expliquer cet état pathologique, unique en son genre, et sa genèse, comme une évolution naturelle voulue par Dieu.
Reconnaître cet état de choses, c’est pour l’homme une épreuve bouleversante, mais il doit en tirer les conséquences. L’homme doit redécouvrir et accepter une vérité, considérée jusqu’ici comme impossible et qualifiée par la science de superstition, celle de cannibales existant encore aujourd’hui : l’intelligence est comestible. La mémoire est comestible. Et le savoir concret est également comestible. L’homme est le produit du cannibalisme.
La science n’a pas osé étudier le cannibalisme ; elle en a été retenue par le sentiment de culpabilité, inconscient et héréditaire, que suscite le cannibalisme chez tous les êtres humains.
Il y a environ 500 ans, quand des navigateurs européens découvrirent des continents étrangers où ils espéraient trouver de l’or et des richesses, ils rencontrèrent des êtres humains, n’ayant pas le même aspect qu’eux-mêmes.
Mais chez presque toutes les races, surtout dans l’hémisphère Sud de la terre, ils trouvèrent une coutume cruelle. Les hommes chassaient les hommes, en particulier pour leur dévorer la tête. Cet usage fut appelé cannibalisme.
Quand débutèrent, il y a 150 ans (le livre est paru en 1971), les recherches intensives sur l’origine de l’homme, on trouva des ossements humains, pourvus d’étranges caractéristiques. A mesure que les savants avançaient dans leurs recherches, ils tombaient sur des os de plus en plus anciens.
Sur des vestiges osseux qui remontent à plus de 50 000 ans, on ne trouva, par un phénomène singulier, que des crânes et restes de crânes, sans les squelettes correspondants. On fut frappé de constater également que dans la majorité des cas où l’on avait trouvé un squelette avec le crâne correspondant, le crâne était séparé du squelette. Presque tous les crânes étaient ouverts à hauteur du nez. Souvent même on put constater que le contenu de crâne avait été gratté avec des objets contondants. Malgré la très grande ancienneté des os, on distinguait encore sur la paroi interne des traces de grattement, même quand le squelette était encore entier, près de la tête. Ceci montre que les corps eux-mêmes n’étaient pas mangés et que les cannibales se contentaient en général des cerveaux.
Comme le montrent nettement les découvertes faites, les cerveaux évidés ne subissaient pas d’autre dommage qu’une ouverture artificielle.
Pour les crânes les plus anciens, provenant sans nul doute des demi-hommes les plus anciens et les plus primitifs, on a fait des constatations encore  plus curieuses. Les crânes n’étaient pas ouverts et vidés, à hauteur du nez, au moyen d’outils appropriés, mais brisés en morceaux comme une noix ; ce qui prouve que les cannibales n’avaient pas besoin d’un crâne vide pour un usage quelconque, mais qu’ils voulaient arriver au cerveau. Plus tard, une intelligence accrue et de meilleurs outils leur permirent d’ouvrir le crâne en spécialistes. On constate avec surprise que cette ouverture se faisait à hauteur du nez ou par en bas, alors qu’il aurait été beaucoup plus facile d’ouvrir la calotte crânienne ou l’occiput. Il se trouve que la glande cervicale la plus importante – l’hypophyse – est située directement derrière le nez.
Ni le demi-homme le plus ancien ni l’homme ultérieur ne consommaient d’autres crânes que ceux de leurs congénères.
On fut frappé de constater que dans les nombreuses cavernes où vivait l’ancêtre de l’homme, on a trouvé plus de restes crâniens que d’autres os humains.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Lun 13 Juin - 16:13

Suite :
Le cadavre capturé n’était traîné dans les habitations que lorsque les circonstances le permettaient. La consommation du corps était exceptionnelle. Dans ce cas, on appréciait manifestement aussi la moelle des os, car ces derniers étaient la plupart du temps brisés.
Tous les chercheurs confirmeront que presque tous les crânes, vieux de plus de cinquante millénaires, qui ont été trouvés jusqu’ici, ont été mangés, les crânes vieux de 300 000 ans et plus ont tous été cannibalisés à l’exception de ceux pour lesquels on a pu constater avec certitude que la mort avait pour origine un glissement de terrain ou la noyade, auquel cas le cadavre n’était accessible à personne.
Les découvertes montrent aussi que les crânes humains de tout âge et de tout sexe étaient l’objet de cannibalisme. Certains signes montrent même que, dans maintes régions, l’on consommait le crâne de personnes décédées de façon naturelle et même de membres de la famille, par exemple, chez les sinanthropes ancêtres des Chinois.
Les résultats des fouilles montrent jusqu’ici de façon certaine que le cannibalisme a débuté en même temps que le processus d’hominisation, ni plus tôt ni plus tard. On démontre aussi que dans toutes les régions habitées, toutes les races humaines et leurs ancêtres simiesques étaient cannibales.
Les découvertes montrent cependant que le cannibalisme lui-même était encore pratiqué sur le continent eurasien, jusqu’à il y a 4000 ans, mais de plus en plus rarement.
On détecte même quelques cas de cannibalisme en Europe occidentale jusqu’en 1800 après Jésus-Christ et, dans les Balkans, jusqu’au siècle dernier.
A Malacca, Bornéo, en Indonésie, aux îles Philippines, en Nouvelle-Guinée, en Afrique centrale et chez les Amérindiens du Sud, on pratique encore en secret le cannibalisme. Partout où les indigènes vivent isolés, à l’écart d’autres civilisations, comme dans quelques régions de Nouvelle-Guinée et dans les forêts d’Amérique de Sud, le cannibalisme se pratique librement et ouvertement. Les explorateurs pénétrant éventuellement dans ces régions ne sont pas dépossédés de leurs biens, mais de leurs têtes, alors que les corps des défunts sont en général rejetés.
Si les théories scientifiques sur le cannibalisme divergent, elles ont un point commun, à savoir qu’elles ne sont pas plus acceptables que les théories, admises jusqu’ici, sur la provenance de l’homme. La plupart de ces théories évitent soigneusement de considérer le cannibalisme.
Pourquoi ? Parce que le cannibalisme a provoqué dans l’inconscient de l’homme un sentiment de culpabilité, qui s’est transmis à tous ses descendants. Sous la pression de ce sentiment de culpabilité inconscient, l’homme fuit instinctivement devant ce phénomène et ne veut voir à aucun pris de relation entre son évolution et le cannibalisme.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Lun 13 Juin - 16:36

Et si la seule raison au cannibalisme de la préhistoire était en fait toute simple...Le besoin de se nourrir et de se fortifier ? et que de ce fait la consommation de viande, de moelle, et de viscères, ait été primordiale, et instinctive.
Ils prenaient peut être tout ça là où ils le trouvaient et faute de religion, de morale, de science, de conventions sociales, un cadavre n'était peut être pour eux qu'un gros morceau de viande consommable. Ni plus ni moins.
L'os trop dur ne pouvait être consommé que via la moelle, et le crâne non comestible en lui même ne les intéressait que par son contenu. Casser à hauteur du nez était sans doute avec un outil rudimentaire, plus facile, on vidait bien la cervelle de certaines momies par le nez, ce qui du coup donnait accès aussi à l’hypophyse, avalée avec le reste.
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Arwen le Lun 13 Juin - 16:55

Nem a écrit:Et si la seule raison au cannibalisme de la préhistoire était en fait toute simple...Le besoin de se nourrir et de se fortifier ? et que de ce fait la consommation de viande, de moelle, et de viscères, ait été primordiale, et instinctive.
Ils prenaient peut être tout ça là où ils le trouvaient et faute de religion, de morale, de science, de conventions sociales, un cadavre n'était peut être pour eux qu'un gros morceau de viande consommable. Ni plus ni moins.
L'os trop dur ne pouvait être consommé que via la moelle, et le crâne non comestible en lui même ne les intéressait que par son contenu. Casser à hauteur du nez était sans doute avec un outil rudimentaire, plus facile, on vidait bien la cervelle de certaines momies par le nez, ce qui du coup donnait accès aussi à l’hypophyse, avalée avec le reste.

comme mon com plus haut le montre je suis à 100% d'accord avec ce que tu dis Wink
avatar
Arwen
Admin
Admin

Messages : 4515
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Lun 13 Juin - 17:53

Et il est possible qu'à la suite de ça, rendu plus résistant, il ait été plus éveillé, et donc plus à même de développer son intelligence.
Mais là me vient une question, pourquoi ces capacités ne se sont elles pas développées chez tous les hominidés de la même manière ? Neanderthal, plus robuste, intelligent, a disparu progressivement alors que notre ancêtre Cro-Magnon ( j'ai pas la science infuse, hein ! croyez pas ça, mais je me renseigne avant d'écrire, et au passage j'apprends ) moins robuste, moins intelligent et créatif, prenait la place et devenait "sapiens" ?

Qu'est ce qui a fait que le plus robuste a disparu au profit du plus faible ?

Sinon, un lien sur la consommation de viande à la préhistoire :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nem le Lun 13 Juin - 22:48, édité 1 fois
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Lun 13 Juin - 18:16

Sinon, pour momifier un  corps dans l’Égypte Antique, on passait par les narines, de façon à atteindre facilement le cerveau. C'est peut être une facilité, casser à hauteur du nez, qu'avaient repéré, en bons chasseurs, nos ancêtres. Je doute fort là aussi qu'ils aient su ce qu'etait l'hypophyse, et la repérer dans ce déballage de viscère sanguinolent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Lun 13 Juin - 19:44

J'ai repris les propos recueillis par le prêtre qui avait demandé à ces tribus pourquoi ils mangeaient les corps de leurs ennemis. D'où ma déduction pour la cervelle. Very Happy

Tous les êtres sont intelligents jusqu'à la vache qui a compris que l'agriculteur tuera son veau. A tel point qu'un jour une vache a eu deux veaux. Elle en a ramené un à la ferme mais a caché le deuxième. C'est un fait véridique que vous avez sûrement lu ou entendu.

Maintenant à savoir pourquoi l'intelligence chez l'homme s'est développée considérablement contrairement aux autres espèces et si c'est vraiment du à la cervelle mangée à vrai dire je n'en sais rien. Si la nourriture peut nous apporter beaucoup physiquement j'ai du mal à croire qu'elle puisse changer notre programmation génétique. Je ne dis pas que c'est impossible car une alimentation appropriée peut être favorable au développement des espèces. Mais penser que c'est grâce à de la cervelle que nous sommes ce que nous sommes, je n'y crois pas. Je pense que notre intelligence était génétiquement programmée et que des conditions ont fait qu'elle a pu se développer.








avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par tutin le Mar 14 Juin - 1:42

Nem a écrit:Mais là me vient une question, pourquoi ces capacités ne se sont elles pas développées chez tous les hominidés de la même manière ? Neanderthal, plus robuste, intelligent, a disparu progressivement alors que notre ancêtre Cro-Magnon ( j'ai pas la science infuse, hein ! croyez pas ça, mais je me renseigne avant d'écrire, et au passage j'apprends ) moins robuste, moins intelligent et créatif, prenait la place et devenait "sapiens" ?

Qu'est ce qui a fait que le plus robuste a disparu au profit du plus faible ?


Néandertal n'a pas disparu.. il est en nous !


Une hypothèse qui a le mérite de la simplicité : Néandertal n'a pas disparu, il s'est juste mélangé avec Sapiens. De manière plus simple : les néandertaliens et les Sapiens auraient été suffisamment proches pour se reproduire et mélanger leurs gênes. Nous serions donc tous, un peu, les enfants de Néandertal et Sapiens.
Cette hypothèse restait en suspend jusqu'aux récents progrès de la génétique. En 2008 les études de l'ADN mitochondrial de Néandertal et du nôtre indiquaient que nous n'avions décidément rien à voir avec eux... Mais en 2010 le même organisme (l'Institut Max Planck en Allemagne) étudiant cette fois l'ADN nucléaire démontre que nous partageons avec Néandertal 4% de notre génome... Par alleurs cette dernière étude montre que le flux génétique a dû se produire il y a 100 000 ans au Moyen-Orient.
Si effectivement nous avons du Néandertal en nous, rien ne prouve que lors de la disparition des néandertaliens nos deux espèces continuaient de se mélanger.... Et dans tous les cas cela ne peut être la cause de son extinction.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Désolé pour le gros titre en gras Laughing
avatar
tutin

Messages : 274
Date d'inscription : 30/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Mar 14 Juin - 5:35

Oui Tutin j'ai vu un documentaire qui disait effectivement que deux espèces d'hommes se seraient mélangés. Cela a été démontré scientifiquement.

L'espèce humaine s'est donc mélangée avec deux groupes d'hommes dont l'un d'eux le  Néandertal a disparu pour plusieurs raisons : la nourriture pas assez variée, la fuite devant SAPIEN, la forte mortalité enfantile, un faible taux de natalité et les éventuelles épidémies (ils étaient plus fragiles sûrement).....
avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Mar 14 Juin - 10:14

tutin a écrit:
Nem a écrit:Mais là me vient une question, pourquoi ces capacités ne se sont elles pas développées chez tous les hominidés de la même manière ? Neanderthal, plus robuste, intelligent, a disparu progressivement alors que notre ancêtre Cro-Magnon ( j'ai pas la science infuse, hein ! croyez pas ça, mais je me renseigne avant d'écrire, et au passage j'apprends ) moins robuste, moins intelligent et créatif, prenait la place et devenait "sapiens" ?

Qu'est ce qui a fait que le plus robuste a disparu au profit du plus faible ?


Néandertal n'a pas disparu.. il est en nous !






Une hypothèse qui a le mérite de la simplicité : Néandertal n'a pas disparu, il s'est juste mélangé avec Sapiens. De manière plus simple : les néandertaliens et les Sapiens auraient été suffisamment proches pour se reproduire et mélanger leurs gênes. Nous serions donc tous, un peu, les enfants de Néandertal et Sapiens.
Cette hypothèse restait en suspend jusqu'aux récents progrès de la génétique. En 2008 les études de l'ADN mitochondrial de Néandertal et du nôtre indiquaient que nous n'avions décidément rien à voir avec eux... Mais en 2010 le même organisme (l'Institut Max Planck en Allemagne) étudiant cette fois l'ADN nucléaire démontre que nous partageons avec Néandertal 4% de notre génome... Par alleurs cette dernière étude montre que le flux génétique a dû se produire il y a 100 000 ans au Moyen-Orient.
Si effectivement nous avons du Néandertal en nous, rien ne prouve que lors de la disparition des néandertaliens nos deux espèces continuaient de se mélanger.... Et dans tous les cas cela ne peut être la cause de son extinction.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Désolé pour le gros titre en gras Laughing


En effet ça éclaire la discussion d'un jour nouveau, mais alors, je vais formuler la question autrement, comment explique t-on que les gènes Neanderthal, qui correspondent à un individu plus robuste et plus intelligent à la base soient demeurés en moindre proportion dans l'homme moderne alors que les gènes sapiens ou Cro Magnon, qui correspondent à un individu plus faible et moins adapté à son environnement ont dominé ? Si l'on admet la thèse du mélange de population.
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Mar 14 Juin - 18:32

Suite :
Les rares personnes qui s’occupent de cannibalisme prétendent, la plupart du temps, que ce phénomène est déclenché par la faim. Ces « scientifiques » supposent donc que tous les animaux de la terre étaient assez intelligents pour se nourrir comme d’habitude en cas de nécessité, et que seul l’homme, le plus intelligent, n’en était pas capable. Ils parlent même d’époques de disette périodiques et même continues sur toute la terre et supposent que nos ancêtres végétariens ne trouvaient pas de plantes, pas de fruits et pas d’animaux non plus. Ils ne trouvaient que leurs propres congénères que la faim les obligeait à tuer et à dévorer.
Pourquoi les autres singes végétariens et les autres herbivores n’ont-ils pas été touchés par ces disettes et pourquoi ne se sont-ils pas mangés mutuellement ? Pourquoi les zèbres n’ont-ils pas mangé de zèbres, ni les éléphants des éléphants ? Serait-ce que ces animaux ont pu se retirer là où il y avait encore des fruits et des plantes ? Pourquoi nos ancêtres n’ont-ils pas aussi émigré là-bas ? N’étaient-ils pas assez intelligents ? Et la disette a-t-elle duré un million d’années pour former cette chaîne ininterrompue de crânes cannibalisés ?
Dans les cavernes habitées de la préhistoire, on a trouvé un grand nombre de restes osseux d’animaux différents, du rat jusqu’à l’ours, alors que les os humains, qui étaient en général des restes de crâne, représentaient tout au plus deux pour cent. Ces deux pour cent ne peuvent expliquer la raison de ce cannibalisme universel destiné à éviter à ceux qui le pratiquaient de mourir de faim. Les savants devraient, eux aussi, s’en rendre compte.
Ces théories ne réussissent pas non plus à expliquer pourquoi à Bornéo, et en Nouvelle-Guinée, les hommes font encore aujourd’hui la chasse à l’homme, au milieu d’une nature luxuriante et giboyeuse. Elles expliquent encore moins pourquoi, il y a un million d’années, ainsi que maintenant, les cannibales soi-disant affamés ont en général négligé la chair du corps pour ne consommer que le cerveau.
Un groupe de scientifiques, jouissant de la plus grande considération, tient le cannibalisme pour le rite superstitieux et absurde d’une foi religieuse primitive. Ces savants ont élaboré cette théorie sans en avoir jamais parlé avec un cannibale.
Comme toutes les races humaines sans exception étaient cannibales, dans toutes les régions et à toutes les époques, il faudrait en conclure que toute l’humanité n’a eu pendant de nombreuses centaines d’années, qu’une seule religion fondée sur une superstition absurde. En d’autres termes, si Lao-Tseu, Bouddha, Jésus-Christ, Mahomet et tous les autres fondateurs de religions n’ont pas réussi à donner à l’humanité une religion universelle, un singe y est parvenu il y a un million d’années. Et cette superstition absurde liée à autant de meurtres, de souffrances, et mettant ses adeptes en danger d’être eux-mêmes dévorés, aurait été assez valable et séduisante pour prospérer plus d’un million d’années et se maintenir encore aujourd’hui dans de nombreuses contrées.
Ce genre de théorie religieuse ne peut naître que dans la tête d’idiots congénitaux, qui n’ont pas remarqué qu’à Bornéo, aux Philippines, en Nouvelle-Guinée et en Amérique du Sud, les diverses races encore cannibales aujourd’hui sont adeptes de religions différentes et qu’elles mangent cependant les hommes, comme l’ont fait auparavant toutes les races humaines.
A moins qu’on ne veuille prétendre qu’il existait bien des milliers de religions mais que celles-ci ont un point en commun : le meurtre continu, absurde et gratuit pratiqué sur des congénères, et se terminant par la consommation du cerveau.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Mar 14 Juin - 18:40

Suite :
Ces théoriciens, qui n’ont jamais mangé un cerveau cru d’un homme ou d’un singe, prétendent aussi que le cerveau est une gourmandise délicieuse que l’homme eut envie de déguster. Mais le cerveau cru est sans goût, caoutchouteux et aucune race de singes végétariens ni aucune race humaine ne le tient pour une gourmandise. Cette constatation « scientifique » est donc, elle aussi, un concentré d’absurdité.
Comme le cannibalisme commença à l’état simien, lorsque les ancêtres singes de l’homme avaient un volume de crâne d’environ 400 cm3 seulement, comme tous leurs proches parents, il est permis de se poser la question suivante :
Comment un singe peut-il inventer une « religion » liée au meurtre « rituel » de ses congénères et à la consommation prétendue inefficace du cerveau ? Et comment cette croyance absurde, avec son rituel superstitieux, peut-elle rester valable pour un homme déjà intelligent et durer plus d’un million d’années, alors que les cannibales actuels ont les religions les plus diverses ?
Si les hommes ont assassiné leurs congénères pendant si longtemps et mangé leurs cerveaux, c’est qu’ils y trouvaient leur avantage. Sinon, ils ont été depuis le début les créatures les plus stupides de la terre.
Si le cannibalisme n’avait été pratiqué qu’à son stade avancé du processus d’hominisation, quand l’homme avait déjà un cerveau assez gros, on pourrait encore supposer qu’il agissait sous l’impulsion d’un phantasme. Mais comme le cannibalisme débuta dès le stade animal, il ne peut être un acte absurde, car aucun animal ne fait quelque chose dont il ne tire pas profit.
Les théories des scientifiques sur la faim et le rite peuvent avec raison être considérées comme absurdes.
Quelle était donc la raison véritable qui poussa un singe végétarien à consommer le cerveau de son congénère et à poursuivre cette pratique étrange sur un million d’années, jusqu’à notre époque ?
La sexualité.
Quand un animal consomme le cerveau frais de son congénère, ses pulsions sexuelles augmentent. Il mène alors une vie sexuelle plus active et ressent davantage de plaisir.
Il n’est pas nécessaire d’être intelligent ou d’adhérer à une foi ou une superstition pour s’en apercevoir. Il suffirait de manger une fois par hasard ou par nécessité le cerveau frais du congénère pour sentir l’effet mentionné.
Le premier homme fut le singe qui mangea pour la première fois le cerveau d’un congénère. Les premiers hommes sont devenus des cannibales par appétit sexuel. Le cannibalisme et l’hominisation ont commencé au même moment, le cannibalisme est la cause de l’hominisation.
Les premiers singes cannibales ne pouvaient savoir au début que la consommation de cerveau ne provoquait pas seulement une excitation sexuelle, mais augmentait également leurs facultés intellectuelles. Ils ne découvrirent que plus tard les effets sur l’intelligence.
Par malheur, ils découvrirent aussi que le fait de manger du cerveau augmentait l’intelligence de façon constante et que l’effet durable se transmettait aux descendants.
Et ils découvrirent aussi qu’il était plus efficace de manger les cerveaux des congénères dont l’intelligence s’était déjà accrue par cette méthode. Le cerveau du cannibale lui-même, qui rendait intelligent, devint une substance de plus en plus précieuse. Les cerveaux prenaient de la valeur d’une génération à l’autre. C’est ainsi que plus tard le cannibalisme ne s’exerça plus que parmi les cannibales. Les singes hominidés qui n’étaient pas cannibales étaient laissés au rebut comme des objets sans valeur et restèrent à l’état simien.
La consommation de cerveau cru provoque une excitation sexuelle immédiate ; mais celle-ci décroît rapidement. Ces pulsions sexuelles brèves poussèrent l’homme à mener sans cesse de nouvelles campagnes contre ses congénères afin de satisfaire sa soif sexuelle en mangeant du cerveau, ce qui provoqua en même temps un accroissement constant de l’intelligence.
Ce gavage de substances cervicales força l’hypophyse, qui maintient l’équilibre physiologique, à constituer dans le corps un nouveau système de distribution antinaturel.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Minouche le Mar 14 Juin - 18:44

Suite :
Les conséquences visibles en furent avant tout la perte du pelage et la disparition des signaux de fécondité chez la femelle.
Ce dernier phénomène provoqua une régression de la natalité. Le cannibalisme lui-même décima la population. L’espèce était donc en danger de disparition. Pour éviter cette issue fatale, il fallut intensifier les rapports sexuels, afin que sur plusieurs tentatives de fécondation, il puisse y avoir au moins une réussite.
Pour le cannibalisme, c’était mettre de l’huile sur le feu. Seule une consommation accrue de la « drogue sexuelle » qu’est le cerveau pouvait donner les forces sexuelles nécessaires. La chasse à l’homme prit plus d’ampleur que jamais.
Désireux d’accélérer leur reproduction, les hommes en venaient à se décimer réciproquement. C’est ainsi que l’accroissement des naissances dû à la consommation de cerveau fut éliminé en grande partie par le cannibalisme lui-même. L’espèce ne pouvait s’accroître que très lentement ; les chiffres de population eux-mêmes étaient en régression.
Il ne faut pas oublier que les guenons hominidées ne pouvaient engendrer que trois petits, tout au plus six, selon la race, et qu’au début, il en était de même chez les hommes. Si l’on pratiquait encore le cannibalisme avec ce faible accroissement de population, on comprend que l’espèce ait été constamment en danger d’anéantissement.
Cette descendance insuffisante provoqua des dépressions nerveuses chez les femelles qu’elles s’efforcèrent de pallier en excitant les hommes à organiser des expéditions cannibalistes et des repas de cerveaux.
Plus tard, les femmes assistaient toujours aux danses rituelles qui se tenaient avant ce genre de chasses à l’homme, et elles encourageaient leurs maris. Cette pratique existe encore aujourd’hui, là où s’exerce le cannibalisme. Les femmes se refusent même à épouser des hommes qui n’ont pas encore mangé de cerveau humain parce qu’elles craignent que cet homme ne puisse fonder une famille nombreuse.
Comme le cannibalisme provoquait aussi une augmentation du cerveau et un accroissement de l’intelligence, il avait un nouveau motif important d’exister ; on ne le pratiquait plus uniquement pour des raisons sexuelles, mais aussi pour accroître l’intelligence. La fécondité restait cependant le motif principal.
Les critiques se demanderont si l’intelligence d’un singe suffit pour permettre à cette créature de souhaiter une sexualité accrue et de faire en sorte de retrouver les sensations ressenties.
Au Népal, au Cachemire et en Afghanistan, il pousse sur les pentes de l’Himalaya une plante nommée par les autochtones saladjin. Avant que ne se dessèchent les régions qui s’étendent de la Perse à l’Egypte, cette plante fleurissait aussi sur la côte méditerranéenne. Elle est récoltée chaque année et vendue en général dans toute l’Inde jusqu’en Perse et en Afghanistan par les marchands ambulants du Népal. Pour consommer cette drogue, on la mélange souvent dans le miel avec des plantes et minéraux jouissant de propriétés curatives.
Ses effets, tant pour la vie sexuelle que pour la mémoire, sont de courte durée et il est nécessaire d’en prendre de façon répétée.
La plante est récoltée dès qu’elle arrive à maturité, car l’homme a un concurrent rapide en la personne du singe.
Les singes consomment aussi cette drogue sexuelle, ce qui prouve qu’ils ont une conscience sexuelle et que leur intelligence suffit à leur permettre de reconnaître les effets de cette plante et à la cueillir en connaissance de cause.
Cette drogue n’a cependant rendu aucune race simienne plus intelligente. Ainsi qu’on l’a dit, les effets de cette plante sur la vie sexuelle comme sur l’intelligence ne sont que temporaires et ne sont pas transmissibles aux descendants.
avatar
Minouche

Messages : 155
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Mar 14 Juin - 18:51

Et voilà que ça se remet à tenir la route Wink
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Mar 14 Juin - 19:30

Tout ce que dit l'auteur a été prouvé scientifiquement par quelques moyens que ce soit ?

@ Minouche : je vais poser une question bête : tu tapes tout ????   affraid  Car ce ne peut être du copié/collé ?

avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par tutin le Mer 15 Juin - 1:39

Nem a écrit:

En effet ça éclaire la discussion d'un jour nouveau, mais alors, je vais formuler la question autrement, comment explique t-on que les gènes Neanderthal, qui correspondent à un individu plus robuste et plus intelligent à la base soient demeurés en moindre proportion dans l'homme moderne alors que les gènes sapiens ou Cro Magnon, qui correspondent à un individu plus faible et moins adapté à son environnement ont dominé ? Si l'on admet la thèse du mélange de population.

Probablement la fin logique d’une espèce biologique. Il est arrivé et il arrivera la même chose à toutes les espèces.  Wink
avatar
tutin

Messages : 274
Date d'inscription : 30/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Mer 15 Juin - 20:45

J'ai lu ce matin de bonne heure un article de la revue "TERRE ET PEUPLE" qui date de 2008 qui dit que l'intelligence est programmée chez l'espèce humaine. Donc cette intelligence s'est développée au vu des circonstances de la vie humaine.
avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Nem le Mer 15 Juin - 23:00

Oui, mais elle est programmée pour toutes les espèces, ce sont leurs caractéristiques physiques et physiologiques qui la développent differament chez les uns et les autres. la fourmi est intelligente, à sa façon et dans son environnement, avec l'enveloppe corporelle qui lui correspond.
Sinon ça voudrait dire que seuls les humains sont intelligents, et nous savons tous que c'est faux.
avatar
Nem
Admin
Admin

Messages : 5001
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par cassylde le Mer 15 Juin - 23:10

Nem, tu as raison, tous les animaux sont très intelligents.

Mais la question initiale était de savoir comment le cerveau humain s'était développé plus et très vite et si c'est la nourriture de la cervelle qui avait permis que le cerveau humain se développe considérablement.

Dans l'article en question il est écrit que l'intelligence  de l'homme était d'avance programmée génétiquement. Après il fallait les circonstances pour que ce cerveau évolue. Mais quelles étaient -elles ? De manger la cervelle d'autres hommes ? Very Happy
avatar
cassylde

Messages : 697
Date d'inscription : 10/02/2016
Localisation : Le paradis sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Arwen le Jeu 16 Juin - 8:39

Après tout e qui est écrit n'est pas à prendre pour argent comptant......
avatar
Arwen
Admin
Admin

Messages : 4515
Date d'inscription : 26/11/2015

http://delautrecote.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etrange naissance de l'homme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum